avril 2017 ~ Passion/Patin/Vitesse - Passion/Speed/Skating

Montréal and Salt Lake City to host the 2020 Four Continents championships

Great news in the world of short track and long track!

Saluting national records

Bulletin #3, December 2018

Les records nationaux sous les projecteurs

Bulletin #3, Décembre 2018

Nos autres adresses / Our other spaces

Venez nous rejoindre! / Come and join us!

Pages

24 avril 2017

Quand une passion se transforme en carrière


Quand une passion se transforme en carrière  

Rencontre avec Simon Clément, Directeur Général de Patinage de Vitesse International de Montréal

Texte : Carl Savard
Photos: reproduit avec l’autorisation de Mohamed Ariba (www.aribamo.com), Catherine LaRoche, Simon Clément et Passion/Patin/Vitesse

C'est dans son nouveau bureau, à l'aréna Maurice-Richard, que j'ai rencontré Simon Clément juste avant son départ pour Rotterdam aux Pays-Bas il y a quelques semaines. Quand je dis son bureau, c'est en fait dans les estrades de la Mecque du patinage de vitesse courte piste au Canada, car sa nomination comme directeur général de Patinage de Vitesse International de Montréal était tellement récente, que Simon n'avait pas de bureau au moment de notre rencontre. Si l'équipe de Passion/Patin/Vitesse n'était aucunement surprise de voir Simon Clément obtenir ce poste, pour le principal intéressé ce nouveau chapitre de sa vie ne semblait pas être une évidence. Rencontre avec un organisateur passionné, qui après avoir travaillé en sécurité informatique pendant plusieurs années, se prépare maintenant à organiser une des plus importantes compétitions internationales en patinage de vitesse courte piste, les Championnats du Monde 2018 qui se tiendront à Montréal.

Les fibres entrepreneuriales et événementielles de Simon Clément sont innées chez lui, mais de son propre aveu, il ne pensait jamais qu'un jour organiser des événements pourrait devenir son travail. « J'ai eu ma discothèque mobile de l'âge de quatorze ans jusqu'à ce que je débute mes études en informatique. Pendant mes études, j'ai été co-propriétaire d'un comptoir nettoyeur, parce que j'étais entrepreneur et je voulais apprendre comment gérer une business, négocier avec les fournisseurs, les clients, le système de paie. Ça été une belle expérience. » 

Et le patin dans tout ça? C'est par le patin à roues alignées que Clément fait son entrée dans le monde du patinage de vitesse. En 2004, il participe pour la première fois au 24H Roller de Montréal et tombe amoureux de l'événement. Quatre ans plus tard, il prend part aux 24 Heures Rollers du Mans en France et revient avec le désir de faire de celui de Montréal un événement rejoignant un plus grand nombre de personnes. L'année suivante, il devient directeur général du 24H Roller de Montréal et arrive rapidement à prouver que ce dernier peut devenir un événement majeur.

C'est après quelques années à se déplacer sur le bitume que Simon Clément tente l'expérience sur glace. Dès les premiers coups de patins avec le Club des Maîtres de Montréal, Clément attrape la piqûre pour ce nouveau sport et commence à visiter trois clubs différents pour pouvoir s'entraîner quatre fois par semaine. Il joindra éventuellement le circuit de compétition. Après un temps, il  décide même de devenir entraîneur ce qui lui permet de partager sa passion du sport avec de jeunes patineurs.  Il occupe  d'ailleurs toujours un poste d'entraîneur au Club de patinage de vitesse de Longueuil à raison d'une fois par semaine. Simon Clément avoue avoir toujours été un sportif, mais depuis onze ans, c'est par le patinage de vitesse en tout genre qu'il se met principalement en action.

Son amour du patinage de vitesse à roues alignées et son implication en tant que grand manitou du 24H Roller de Montréal l'amèneront à voir au bon déroulement de la compétition de patinage de vitesse à roues alignées des Jeux Pan-Américains tenus à Toronto en juillet 2015. L'année précédente, il s'était également vu offrir le poste de Directeur Général Adjoint pour l'organisation de la deuxième manche de la Coupe du Monde de patinage de vitesse courte piste tenue à l'aréna Maurice-Richard. C'est lors de cet événement majeur qu'il se fait offrir un autre poste important, celui de coordonnateur de la programmation sportive de la 51e Finale des Jeux du Québec 2016.

Après la grande aventure des Jeux du Québec, Simon Clément décide de rencontrer un orienteur. Ayant mis de côté sa carrière en informatique pendant un moment pour cause d'épuisement professionnel, il a tout de même  en tête d'y retourner. Pourtant, la vie semble lui envoyer des signaux différents. Lors de ses rencontres avec l'orienteur, le constat est sans équivoque: c'est quand il parle d'organisation d'événements que son regard s'allume. Si les mandats à court terme acceptés par le passé lui donnaient  la possibilité de retourner travailler en informatique à tout moment, le poste de Directeur Général de Patinage de Vitesse International de Montréal qu'il occupe depuis février sonne probablement le glas de sa carrière en informatique, mais le principal intéressé sait maintenant que son avenir en gestion est assuré.

C'est un peu en tant qu'outsider que Simon Clément arrive à la tête de l'organisme. Du sang neuf, prêt à apporter ses idées pour faire avancer le sport, mais aussi pour le promouvoir. Bien qu'à première vue les Championnats du Monde de patinage de vitesse courte piste sautent aux yeux comme étant la pièce maîtresse du nouvel emploi de Simon Clément, dans les faits, son nouveau rôle couvre beaucoup plus large. Son poste commande qu'il gère l'organisation d'événements internationaux de patinage de vitesse que ce soit sur lames ou sur roues. Le 24H Roller de Montreal et l'organisation des Championnats du Monde courte piste 2018 sont déjà à l'horaire, mais se serait bien mal le connaître de croire que ses activités se résumeront à cela. En faisant part à Clément du fait qu'on semble depuis trop longtemps être sur le pilote automatique et manquer d'innovation sa réponse fut claire : « Je pense que c'est pour ça que je suis là. » Bien qu'il soit conscient que le vétuste Aréna Maurice-Richard, qui fête ses 55 ans cette année, limite les possibilités d'offrir une animation aussi spectaculaire que ce qui peux se faire en Europe dans des amphithéâtres plus récents, il a bien l'intention de trouver tous les moyens possibles pour que les Championnats du Monde 2018 soient un événement à point pour les patineurs et excitant pour les spectateurs. Il est également conscient que d'arriver avec de nouvelles idées peut parfois déstabiliser des gens habitués à une routine bien rodée et éprouvée. Une simple demande en 2014 pour que des comptes tours soient installés sur les quatre côtés de la glace avait été vue par certains comme une dépense inutile. Cette demande avait pour but de permettre aux gens assis n'importe où dans les gradins de voir le nombre de tours restants lors des courses.  Simon Clément a en tête l'expérience visiteur et c'est un angle qui a été peu mis de l'avant par le passé. Il sait très bien que les Championnats du Monde 2018, qui auront lieu quelques semaines après les Jeux Olympiques, seront à guichets fermés, mais comme il le dit si bien : « Profitons de cette audience pour la convaincre de revenir. On sait que ça va être le fun, mais est-ce qu'on peut faire plus? Je suis convaincu que oui. Déjà, amener l'organisation du championnat au même niveau qu'en 2014 c'est un grand défi. J'ai la pression de le rendre aussi extraordinaire qu'en 2014 tout en ajoutant ma touche.»

Avec le 24H de Roller, Simon Clément a élevé un événement déjà intéressant à un niveau supérieur. Il a créé un « happening » où les participants de tous les niveaux se côtoient dans une ambiance de fête où même le public a l'impression d'être un participant. Comme adjoint à la direction d'une manche de la Coupe du Monde de courte piste en 2014, il aura trempé pour la première fois dans un événement majeur de courte piste où il aura trouvé le moyen d'y ajouter son grain de sel en plus d'y prendre de l'expérience. Avec son poste à la 51e finale des Jeux du Québec, Clément a fait parti d'une organisation appelée à gérer autant d'athlètes que lors des Jeux Olympiques d'hiver. Avec son nouveau rôle de directeur général de Patinage de Vitesse International de Montréal, Simon Clément a bien hâte d'avoir toutes les réponses et de savoir qu'elle est sa marge de manœuvre, mais une chose est sûre: un vent de renouveau s'amène sur le patinage de vitesse et en ce sens, la nomination de Clément est une excellente nouvelle pour tous les fans de patinage de vitesse en tout genre. 

*Le 24H Roller de Montréal se tiendra cette année les 16 et 17 septembre 2017 au Circuit Gilles-Villeneuve de Montréal.

*Les Championnats du Monde de Patinage de Vitesse Courte Piste 2018 se tiendront à l'aréna Maurice-Richard de Montréal du 16 au 18 mars 2018.




When a passion becomes a career

When a passion becomes a career

The journey of Simon Clément, new General Manager of Patinage de Vitesse International de Montréal 

Text: Carl Savard
Pictures: Mohamed Ariba (www.aribamo.com), Catherine LaRoche, Simon Clément and Passion/Speed/Skating

It's at the Mecca of short track speed skating in Canada, the Maurice-Richard Arena, that I sat with Simon Clément to talk about his nomination as General Manager of the Patinage de Vitesse International de Montréal organisation (Montreal International Speed Skating). When we met, Clément was about to leave for Rotterdam, Netherlands to attend the short track speed skating World Championships. His goal was to see how the dutch were doing things this year and ask questions to the ISU comitte on what can and can't be done when organising the World Championships. Why? Because he will be in charge of the 2018 edition that will be held in Montreal next year. While for us at Passion/Speed/Skating this nomination was not a surprise, for Simon Clément, this new chapter of his life didn't seem like an evidence. Clément's nomination was brand new when we met and he didn't have an office yet. That's why we settled in the stands at the arena where the World Championships will take place next year.

Simon Clément was born with an entrepreneur's mindset. At fourteen, he was already managing his first business as a disc jockey. Later, while he was studying computer technology, he co-owned a laundry and dry cleaning establishment. He wanted to learn more about entrepreneurship, how to magage a payroll, negotiation with the suppliers and customer service. As for skating, it's actually inline skating that brought him to the world of speed skating, which is pretty much the opposite of most skaters in Canada. In 2004, he formed a team to participate in the 24H Roller Montreal and totally fell in love with the event. Four years later, he traveled to France to participate in the 24 Heures Rollers du Mans and came back with a profound desire to turn the 24H Rollers Montreal into something bigger and get more people interested in it. The following year, he became general manager of the event and rapidly turned it into what he had in mind, all that while still working full time as an IT security analyst.

After a few years on wheels, Simon Clément is influenced by a member of his inline team to give short track speed skating a try. Clément answered speed skater Jocelyn Bérubé 's challenge and from the get go got hooked to this new sport. He started visiting three diffferent clubs to be able to train four times a week and ended up joining the competition circuit. He even became a coach and still coaches once a week at the Longueuil Speed Skating club. He has always been an active guy, practicing different sports, but for the last eleven years it's through skating in its different forms that he stays active.

His love of speed skating and his role at the helm of the 24H Roller  eventually led him to be in charge of the inline speed skating competition during the Pan-Am Games held in Toronto in July of 2015. The year before, he had the opportunity to be assistant to the General Manager during one of the short track speed skating World Cup  event being competed in Montreal. It's while he was working on the World Cup event that he was approached to be Sports Programming Coordinator for Les Jeux du Québec (Québec's Games) an event taking place every two years where young athletes from all over the province of Quebec gather to compete in different sports. In number of athletes and volunteers, it is as big as the Winter Olympic Games.

After Les Jeux du Québec, Clément felt he needed to meet with a conselour. He had been out of computer security services for some time because of a burn-out, but the plan was always to go back. Life seemed to send him signs that his career might be elsewhere. One thing seemed clear when meeting with the counselor: that's when he was talking about event planning that his eyes would lit up and his smile would rise. So far, every job he  took related to organising competitions were short term contracts and he felt like he always had the opportunity to go back to computer security or any other IT jobs. The challenge he just accepted, by becoming general manager of Patinage de Vitesse International de Montréal, probably means the end of his career in the computer world, but Clément is fine with it. He knows he has found his true calling.


It's pretty much as an outsider that Simon Clément arrives in the event planning circle of the short track speed skating circuit. New blood, fine with keeping proven recipes in place when it make sense, but bring changes to old habits when needed if it can help revive the sport and bring it a step forward. Even though organising the 2018 short track speed skating World Championships may seems like the main part of Simon Clément's new job, his tasks cover a much wider radius. He is in charge of organising international speed skating events whether it's on blades or on wheels. The 24H Rollers Montreal and the 2018 short track speed skating World Championships are already on schedule, but you can count on Simon Clément's passion to bring you much more in years to come. During our meeting, I told him how I felt like speed skating in Canada has been on auto-pilot for too long and needed a shake and his answer was: « I think that's why I'm here. » He knows the old Maurice-Richard Arena, who's turning 55 years old this year, limits his possibilities when it comes to entertainment compared to what's been going on during major events in younger venues in Europe lately, but he is positive that he can bring new ideas even if they are small changes at first. He wants to make the 2018 World Championships great for the skaters and exciting for the public. He knows change can ruffle some feathers. Just a small idea brought during the organisation of the 2014 World Cup event in Montreal was seen by some as being unnecessary spending. That idea was to have lap counters on every sides of the track to make sure you could see how many laps there is to go from anywhere in the stands. Based on that, it's easy to see why Clément's ideas may take more than one event to materialize. His goal is to make sure the crowd gets more than what's happening on the ice, something that, in my opinion, hasn't really been put in place here in the past. Since the World Championships will take place just a few weeks after the Pyeongchang Olympic Games, it safe to say that the Montreal competition will be sold out. « But why not use this opportunity to make sure people come back. We know it'll be a good show on the ice, but can we do more? I'm sure we can. I know just bringing the event to the level that it was in 2014 is a big challenge. I have the pressure to make it as good as it was then, but still put my personality into it. »


Simon Clément took the 24H Roller Montreal to a new level when he got in charge. He made it a happenning that you can be a part of even if you're not skating. An event where competitive skaters and recreational ones skate together, with different goals but with the same passion. As assistant manager of a World Cup event in short track, he acquired experience but still was able to put his touch by bringing new ideas. His role during the 51st Final of Les Jeux du Québec gave him the opportunity to work in an event that touched thousands of people. With his new role, he can't wait to bring his vision into the world of on ice speed skating events.  One thing is sure: the nomination of Simon Clément is a great news for speed skating fans looking to see their favorite sport blossom into something more.

*The 24H Roller de Montréal 2017 will take place at Circuit Gilles-Villeneuve on the weekend of September 16 and 17.

*The short track speed skating World Championships 2018 will be held at Arena Maurice-Richard in Montreal from March 16 to March 18 of 2018. 

8 avril 2017

Our masters at the MIST

They will never give up

Text : Julie Doyon
Photos : René Therrien
              Masters International Short Track Games
Sources : http://www.shorttrackonline.info/live.php
                http://mastersshorttrack.wixsite.com/sheffield2017

It is on a Beatles musical background and a festive atmosphere that the first day of competition of the Masters International Short Track Games (MIST) started last Thursday in Sheffield, in northern UK. The opening ceremony took place on the ice, where the 14 participating nations were introduced by Sheffield’s Mayor, who also welcomed the 91 eager and excited competitors, ready to jump on the ice to get what they had been training for: gold.

Four women and eight men, aged from 30 to 75 years old, formed the Canadian team. We want to congratulate the athletes that took part in this great short track meet, because they actively contribute to the evolution and visibility of their sport. Their passion and dedication are an infinite source of inspiration for people that surround them.

In the women’s competition, Kim Reid was the best Canadian, and took the 4th place in the overall ranking. Her own original skinsuit design which represents a traditional Scottish costume certainly caught the attention of the crowd. Gundi Pawasserat, from Germany, took the 1st place, Helen Kirkby, from the UK, took 2nd, and Katia Varetta, from France, took the 3rd place. Among the other Canadian women, Carine Annecou took the 6th place, immediately followed by Tammy Currie, and finally, by Anika Bédard, who finished in the 13th position in the overall ranking.
Masters short track passion and spirit.

The men were divided in five groups. In group 5, Jim Lynch from Australia won the 1st place, followed by Jacob Van Den Bosch from the Netherlands, and fellow Aussie Harry Spragg. Yves Garneau from Canada took the 10th place in that group.

In group 4, Herbie Labiche dominated the competition, finishing first, before Gary Leighs from Australia and Cameron Boyd from Canada.

Canadian skater Martin Beaudry won every event in group 3, and finished 1st overall. Brits Alan Dobbie and Steve Humber respectively took the 2nd and 3rd places. Alexandre Larouche from Canada finished 9th in this group.

In group 2, Robert Mitchell and Peter Carr from the UK took the 1st and 2nd place, followed by Norwegian skater Thomas Roste. Canadians Yan Traversy and Rob Binns took the 6th and 7th places.

Short trackers from the UK dominated group 1 – the fastest – by taking over every step of the overall ranking podium. Phil Brojaka has covered himself in gold, Peter Armstrong won silver, and Matt Rowe took the bronze. Canadian skaters Keven Fitzpatrick and Mark Roop finished 12th and 14th in this group.
UK skaters, Adam Hill, Helen Kirkby,
and Steve Humber were ready to rumble.

RESULTS
Please note that these results are not ranking skaters according to their age groups.

Thursday

Women’s 1000 m

The women broke the ice and skated the first race of these MIST Games on Thursday morning. German skater Gundi Pawasserat won gold, followed by Helen Kirkby from the UK, and Canadian Kim Reid, who took the bronze. Canadian skaters Carine Annecou finished 7th, Tammy Currie took 9th place, and Anika Bédard finished 14th.

Men’s 1000 m, group 5

In group 5, Australians Jim Lynch and Harry Spragg took the 1st and 2nd places. Jacob Van Den Bosch won the bronze. Canadian Yves Garneau took the 7th place in this event.

Men’s 1000 m, group 4

Herbie Labiche from Australia took the gold, Gary Leighs from the UK took the silver, and Enrico Peretti from Italy took the bronze. Canadian Cameron Boyd finished 4th in this event.

Men’s 1500 m (groups 3, 2, 1)

On the 1500 m, in group 3, Martin Beaudry from Canada walked on the highest step of the podium. UK skaters Alan Dobbie and Steve Humber took the silver and bronze medals. Canadian Alexandre Larouche arrived in 9th place in this event.

In group 2, UK skaters Robert Mitchell and Peter Carr won gold and silver, followed by Norwegian Frode Midjo. Canadians Rob Binns and Yan Traversy took the 5th and 7th places.

In group 1, Phil Brojaka from the UK took the first place, with a time of 2:38:683, the best time of these MIST Games at the 1500 m. Hi fellow countryman Peter Armstrong took the silver medal, and Italian skater Fabio Cassinelli took the 3rd place. Keven Fitzpatrick and Mark Roop from Canada finished in 10th and 14th places.

Women’s 500 m

German skater Gundi Pawasserat swap gold, while the French Katia Varetta took silver, and Canadian Tammy Currie brought back the bronze. Canadians Carine Annecou, Kim Reid, and Anika Bédard respectively took the 4th, 6th and 12th positions.

Men’s 500 m, group 5

Australian Jim Lynch took the gold, Jacob Van Den Bosch from the Netherlands took the silver and Harry Spragg from Australia grabbed bronze. Canadian Yves Garneau took the 14th place in this event.

Men’s 500 m, group 4

Herbie Labiche from Australia took the gold, while his fellow countryman Gary Leighs grabbed the silver, and Canadian Cameron Boyd took bronze.

Men’s 500 m, group 3

Martin Beaudry from Canada easily won the gold, followed by Alan Dobbie and Steve Humber from the UK. Alexandre Larouche arrived in 10th.

Men’s 500 m, group 2

British skater Robert Mitchell won the gold, and Frode Midjo and Thomas Roste from Norway took silver and bronze. Canadians Yan Traversy and Rob Binns took the 5th and 8th places in this event.

Men’s 500 m, group 1

Phil Brojaka from the UK won gold, Henk Bos from the Netherlands took the silver, and Peter Armstrong from the UK grabbed the bronze. Canadians Keven Fitzpatrick and Mark Roop came in 12th and 14th places.
International Relay

At the 3000 m International Relay, the Canadian women’s team (Carine Annecou, Tammy Currie, Anika Bédard, and Kim Reid) covered themselves in gold, while Great Britain came in 2nd.

In the men’s relay, Australia sneaked into 2nd place, between two other teams from the UK.


The Canadian and the British women’s relay teams.


Friday

Women’s 777 m

Gundi Pawasserat from Germany won the gold, Katia Varetta from France took the silver, and Helen Kirkby from the UK took the bronze. Canadian skater Kim Reid came in 4th in this final. Carine Annecou, Tammy Currie, and Anika Bédard took the 8th, 10th and 13th positions.

Men’s 777 m, group 5

Jim Lynch from Australia won the gold, Jacob Van Den Bosch from the Netherlands grabbed the silver dans Harry Spragg from Australia brought home the bronze. Yves Garneau from Canada took the 11th place in this event.

Men’s 777 m, group 4

Herbie Labiche from Australia took first place, followed by Enrico Peretti from Italy, and Canadian Cameron Boyd.

Men’s 1000 m, group 3

Martin Beaudry from Canada put his hands on the gold, Alan Dobbie took the silver, and Steve Humber won the bronze.

Men’s 1000 m, group 2

Robert Mitchell and Greg Elliott from the UK won gold and silver, while Thomas Roste from Norway took the bronze. Yan Traversy from Canada came in 4th, and Rob Binns arrived in 8th place.

Men’s 1000 m, group 1

Phil Brojaka and Matt Rowe from the UK stood on the first two highest steps of the podium while Australian skater Timothy Davids came in 3rd. Keven Fitzpatrick and Mark Roop from Canada took the 12th and 14th places.




Nos Maîtres au MIST






Des passionnés qui n’abandonnent jamais

Texte : Julie Doyon
Photos : René Therrien
              Masters International Short Track Games
Sources : http://www.shorttrackonline.info/live.php
                http://mastersshorttrack.wixsite.com/sheffield2017

C’est dans une ambiance festive, sur un fond musical des Beatles, que la première journée de compétition des Masters International Short Track Games (MIST) a débuté jeudi à Sheffield, au nord de la Grande-Bretagne. Le coup d’envoi a été donné par la tenue d’une cérémonie d’ouverture, où les 14 nations participantes ont été présentées sur la patinoire par le maire de Sheffield, qui a souhaité la bienvenue aux 91 compétitrices et compétiteurs survoltés et impatients de se mesurer les uns aux autres, prêts à sauter sur la glace et à rivaliser pour remporter les honneurs dans leurs catégories respectives.

La passion et l'esprit du courte piste
La délégation du Canada comptait quatre patineuses et huit patineurs, âgés de 30 à 75 ans. Nous tenons à féliciter tous les athlètes qui ont participé à ce grand rassemblement du courte piste chez les patineurs et patineuses maîtres, car ils contribuent activement à l’évolution et à la visibilité de leur sport. Leur dévouement et leur passion sont une source d’inspiration intarissable pour leur entourage.

Chez les femmes, Kim Reid a été la meilleure Canadienne en prenant la 4e position au classement général. Sa combinaison originale, représentant un costume traditionnel écossais, n’est certes pas passée inaperçue. Reid a été devancée par l’Allemande Gundi Pawasserat, qui a dominé toutes les épreuves, par la Britannique Helen Kirkby et par la Française Katia Varetta. Chez les autres Canadiennes, Carine Annecou a pris le 6e rang, immédiatement suivie de Tammy Currie, puis d’Anika Bédard en 13e position.


Au classement général, chez les hommes du groupe 5, l’Australien Jim Lynch a pris la première place, suivi du Néerlandais Jacob Van Den Bosch et de l’Australien Harry Spragg. Le Canadien Yves Garneau a pris le 10e rang dans ce groupe.

Dans le groupe 4, Herbie Labiche a dominé la compétition et a terminé en première place, suivi de l’Australien Gary Leighs et du Canadien Cameron Boyd.

Le Canadien Martin Beaudry a remporté toutes les épreuves du groupe 3 pour finir en première position au classement général. Les Britaniques Alan Dobbie et Steve Humber ont pris les 2e et 3e rangs. Le Canadien Alexandre Larouche a terminé en 9e place dans ce groupe.

Chez les hommes du groupe 2, les Britanniques Robert Mitchell et Peter Carr ont pris les 1re et 2e places, suivis du Norvégien Thomas Roste. Les Canadiens Yan Traversy et Rob Binns ont terminé aux 6e et 7e rangs.

Les Britanniques ont dominé le groupe 1 – le groupe le plus rapide – chez les hommes, en occupant toutes les marches du podium au classement général. Phil Brojaka s’est couvert d’or, Peter Armstrong a remporté l’argent et Matt Rowe, le bronze. Les Canadiens Keven Fitzpatrick et Mark Roop ont terminé aux 12e et 14e rangs.
Les patineurs britanniques Adam Hill, Helen Kirkby et
Steve Humber sont prêts pour la bataille.
RÉSULTATS
Ces résultats ne prennent pas en considération le classement par groupes d’âge.

Jeudi

Le 1000 mètres féminin

Ce sont les femmes qui ont brisé la glace en courant le 1000 m jeudi matin. L’Allemande Gundi Pawasserat a remporté l’or, suivie de la Britannique Helen Kirkby et de la Canadienne Kim Reid. 

Chez les autres Canadiennes, Carine Annecou a pris le 7e rang du groupe, Tammy Currie, le 9e rang et Anika Bédard, le 14e rang.

Le 1000 mètres masculin, groupe 5

Dans le groupe 5, les Australiens Jim Lynch (1) et Harry Spragg (2) ont gravi les deux premières marches du podium, suivis du Néerlandais Jacob Van Den Bosch. Le Canadien Yves Garneau a pris le 7e rang dans cette épreuve.

Le 1000 mètres masculin, groupe 4

Le 1000 m masculin dans le groupe 4 a été remporté par l’Australien Herbie Labiche, suivi du Britannique Gary Leighs et de l’Italien Enrico Peretti. Le Canadien Cameron Boyd a pris la quatrième place dans cette épreuve.

Le 1500 mètres masculin (groupes 3, 2, 1)

Au 1500 m, dans le groupe 3, le Canadien Martin Beaudry a remporté l’or, et les Britanniques Alan Dobbie et Steve Humber ont respectivement remporté l’argent et le bronze. Le Canadien Alexandre Larouche a pris la 9e place dans cette épreuve.

Dans le groupe 2, les Britanniques Robert Mitchell et Peter Carr ont respectivement remporté l’or et l’argent, suivis du Norvégien Frode Midjo. Les Canadiens Rob Binns et Yan Traversy ont pris les 5e et 7e places.

Dans le groupe 1, le Britannique Phil Brojaka a pris la première place, avec un chrono de 2:38:683, soit le meilleur temps enregistré à ces MIST dans cette distance. Son compatriote Peter Armstrong a remporté l’argent, suivi de l’Italien Fabio Cassinelli. Les Canadiens Keven Fitzpatrick et Mark Roop ont pris respectivement les 10e et 14e places.

Le 500 mètres féminin

L’Allemande Gundi Pawasserat a raflé l’or, la Française Katia Varetta a remporté l’argent et la Canadienne Tammy Currie a remporté le bronze. Les Canadiennes Carine Annecou, Kim Reid et Anika Bédard ont respectivement pris les 4e, 6e et 12e positions.

Le 500 mètres masculin, groupe 5

L’Australien Jim Lynch a remporté l’or, le Néerlandais Jacob Van Den Bosch, l’argent et l’Australien Harry Spragg, le bronze. Le Canadien Yves Garneau a pris le 14e rang dans cette épreuve.

Le 500 mètres masculin, groupe 4

L’Australien Herbie Labiche a remporté l’or, l’Australien Gary Leighs, l’argent et le Canadien Cameron Boyd, le bronze.

Le 500 mètres masculin, groupe 3

Martin Beaudry a facilement remporté l’or, suivi des Britanniques Alan Dobbie et Steve Humber. Le Canadien Alexandre Larouche a pris la 10e position.

Le 500 mètres masculin, groupe 2

Le Britannique Robert Mitchell a remporté l’or, suivi des Norvégiens Frode Midjo et Thomas Roste. Les Canadiens Yan Traversy et Rob Binns ont pris respectivement les 5e et 8e places dans cette épreuve.

500 mètres masculin, groupe 1

Le Britannique Phil Brojaka a remporté l’or, le Néerlandais Henk Bos, l’argent et le Britannique Peter Armstrong, le bronze. Les Canadiens Keven Fitzpatrick et Mark Roop ont respectivement pris les 12e et 14e places.

Le relais international

Au relais international 3000 m, les Canadiennes Carine Annecou, Tammy Currie, Anika Bédard et Kim Reid ont remporté l’or devant l’équipe de Grande-Bretagne. Chez les hommes, l’Australie s’est faufilée en deuxième place, entre deux des trois équipes de la Grande-Bretagne.
L’équipe canadienne a remporté l’or au relais, devant l’équipe britannique.
Vendredi

Le 777 mètres féminin

L’Allemande Gundi Pawasserat a remporté l’or, la Française Katia Varetta, l’argent, et la Britannique Helen Kirkby, le bronze. La Canadienne Kim Reid a pris le 4e rang de cette finale. Les Canadiennes Carine Annecou, Tammy Currie et Anika Bédard ont respectivement pris les 8e, 10e et 13e rang.

Le 777 mètres masculin, groupe 5

L’Australien Jim Lynch a remporté l’or, devant le Néerlandais Jacob Van Den Bosch et l’Australien Harry Spragg. Le Canadien Yves Garneau a pris le 11e rang dans cette épreuve.

Le 777 mètres masculin, groupe 4

L’Australien Herbie Labiche a pris le 1er rang, suivi de l’Italien Enrico Peretti et du Canadien Cameron Boyd.

Le 1000 mètres masculin, groupe 3

Le Canadien Martin Beaudry a remporté l’or, suivi des Britanniques Alan Dobbie et Steve Humber.

Le 1000 mètres masculin, groupe 2

Les Britanniques Robert Mitchell et Greg Elliott ont respectivement remporté l’or et l’argent, alors que le Norvégien Thomas Roste a remporté le bronze. Le Canadien Yan Traversy a pris la 4e place dans cette épreuve, et Rob Binns, la 8e.

Le 1000 mètres masculin, groupe 1

Les Britanniques Phil Brojaka et Matt Rowe ont pris les première et deuxième places, suivis de l’Australien Timothy Davids. Les Canadiens Keven Fitzpatrick et Mark Roop ont pris les 12e et 14e rangs.