avril 2018 ~ Passion/Patin/Vitesse - Passion/Speed/Skating

Discover the 2019-2020 short track international calendar

Upcoming season news in short track

Nos autres adresses / Our other spaces

Venez nous rejoindre! / Come and join us!

Pages

30 avril 2018

Groß-Gerau 2018: Garzon et Mirena au sommet

La 40e édition du Critérium de Gross-Gerau a été tenue ce weekend au Skate-Park de Gross-Gerau.

Par Jackob Savard
Photos: Thomas Wendt (@freddyrace) et Oscar van Den Bosch (@schaatsfotos)

Cette fin de semaine, les patineurs ont bataillé lors d’un 300m contre-la-montre, d’un 500m, d’une course à points et d’une course à élimination.

Une victoire qui fera du bien à Luz Karime Garzon
La Colombienne Luz Karime Garzon, qui n’est pas parvenue à se qualifier sur l’équipe colombienne il y a quelques semaines (apprenez-en plus sur cette équipe ICI), a offert une excellente performance cette fin de semaine en l’emportant lors de la course à points, la course à élimination et le classement général. Elle a prouvé qu'elle pouvait batailler contre les meilleures en surpassant quelques grandes championnes ce weekend. Sandrine Tas et Daniela Mendoza ont terminé au 2e et 3e rang du cumulatif.


La constance a mené Julio Mirena vers la victoire
Le gagnant du classement général, Julio Mirena qui représente MPC, n’a gagné aucune des distances mais a été très constant en amassant une 2e, une 3e et une 7e position. Il a devancé le très solide Argentin Ken Kuwada et le champion en titre Bart Swings.

Grande victoire de Gwendal le Pivert sur 500m
Le Français Gwendal le Pivert, représentant Bont, a remporté avec brio la distance du 500m. Bien qu'il se soit retrouvé au troisième rang après le départ, il a su dépasser de façon spectaculaire ses rivaux Ioseba Fernandez et Sebastien Guzman Bitar et s'imposer à la ligne d'arrivée. Il a été extrêmement puissant et vous devriez garder un oeil sur lui pour la suite de la saison!

Ioseba Fernandez: l’homme le plus rapide du monde
Cette compétition nous a aussi permis d'être témoin de l’incroyable record du monde de l’Espagnol Ioseba Fernandez qui a patiné son 300m contre-la-montre en 22.850 secondes.

Plusieurs de ces patineurs se retrouveront le week end prochain lors de la 5e Coupe d’Europe de la saison qui se déroulera à Heerde au Pays-Bas.

Assurez-vous de suivre notre page Facebook, notre compte Instagram et notre compte Twitter pour ne manquer aucune nouvelle sur le patinage de vitesse.

Groß-Gerau 2018: Garzon and Mirena on top


The 40th edition of the Gross-Gerau Kriterium was held this weekend at the Gross-Gerau Skate-Park.

By Jackob Savard
Photos: Thomas Wendt (@freddyrace) and Oscar van Den Bosch (@schaatsfotos)

The skaters raced in a 300m time-trial, a 500m, a points race and an elimination race.

A feel-good victory for Luz Karime Garzon
Luz Karime Garzon from Bont skates, who didn’t manage to qualify for the Colombian National team a couple of weeks ago (learn more about the team HERE), was simply dominant in the long distances this weekend as she won the points race, the elimination race and the overall classification. This win will surely make her happy as she showed the world she could compete against first class skaters. Sandrine Tas and Daniela Mendoza finished second and third.


Consistency was the key for Julio Mirena
The overall ranking winner, Julio Mirena from MPC, didn’t win a distance but collected good results in all the events. He finished 2nd in the points race, 3rd in the 500m and 7th in the elimination race to finish in front of Ken Kuwada from Argentina and the defending champion Bart Swings!

A big victory for Gwendal le Pivert on 500m
Gwendal le Pivert from France raced an awesome 500m race. Even if he was third after the start, le Pivert was able to excute awesome moves to beat Ioseba Fernandez and Sebastian Guzman Bitar at the line. The Frenchman was very strong and you should keep an eye on him in upcoming competitions.


Ioseba Fernandez: the fastest man alive
This competition also allowed us to witness an incredible world record performance from Ioseba Fernandez who raced his 300m in 22.850 seconds. What a performance by the spanish skater representing Takino skates.

Some of these skaters will be racing next weekend in Heerde for the 5th European cup of the season.

Make sure to follow our Facebook page, our Instagram account and our Twitter account to be inform of what's happening in the speed skating world!

La montée fulgurante de Kim Boutin


Par Florence Gauthier
Photos par Patrick Charbonneau et Danny Kim (@dk_st)

Après une pause de 6 mois durant la saison 2015-2016, Kim Boutin est revenue au patinage de vitesse courte piste à son propre rythme. À la fin de la saison 2016-2017, Kim était deuxième au classement national général féminin, juste derrière la vétérane Marianne St-Gelais. Au niveau du classement final des Coupes du monde, elle était troisième dans le 1500m. Elle avait réussi a gagné une médaille d'or à la Coupe du monde à Dresden en Allemagne et une médaille de bronze à Gangneung en Corée du Sud.

La saison 2017-2018 fût celle qui démontra que Kim Boutin avait sa place parmi les meilleures patineuses de vitesse courte piste au monde. En Coupe du monde, elle remporta 2 médailles d’or, 5 d’argent et 2 de bronze. La compétition la plus fructueuse fut celle de Shanghai, du 9 au 12 novembre 2017, où elle a remporté ses deux médailles d’or, soit dans les distances du 500m et du 1000m.



Une période particulièrement lucrative pour les médailles fut aux Jeux Olympiques de Pyeongchang. Après la disqualification de la Coréenne Choi Min-jeong au 500m, Kim remporta la médaille de bronze. S'en suivit une horde de haines envers elle sur les réseaux sociaux. Cela n’empêcha pas Kim de s’enrichir d’une médaille d’argent au 1000m et d’une de bronze au 1500m. Les Jeux Olympiques ont permis à Kim de briller à l’international.

Après les Jeux Olympiques, il y avait les Championnats du monde à Montréal. Avec une médaille de bronze au 1500m, une 5e place aux 500m et 3000m et une 9e place au 1000m, Kim Boutin se hissa au 7e rang du classement final.

Avec tous ces résultats, il va sans dire que Boutin porte maintenant le flambeau de la relève féminine du patinage de vitesse courte piste au Canada puisque les vétéranes Marianne St-Gelais et Valérie Maltais ont pris leur retraite du courte piste. Nous venons, donc, à nous demander : Que réserve la saison 2018-2019 pour Kim Boutin ? Nous avons hâte de la voir à l’oeuvre! Et vous, qu’en pensez-vous?


The meteoric rise of Kim Boutin



By Florence Gauthier
Photos by Patrick Charbonneau and Danny Kim (@dk_st)

After a 6-month break during the 2015-2016 season, Kim Boutin returned to short track speed skating at her own pace. At the end of the 2016-17 season, Kim was second overall in the women's national rankings, just behind veteran Marianne St-Gelais. In the final standings of the World Cups, she was third in the 1500m. She had won a gold medal at the World Cup in Dresden, Germany and a bronze medal at Gangneung in South Korea.

The 2017-2018 season was the one that showed that Kim Boutin had a place amongst the best short track speed skaters in the world. In the World Cups, she won 2 gold, 5 silver and 2 bronze medals. Her most successful competition was in Shanghai, from November 9 to 12 2017, where she won her two gold medals in the 500m and 1000m distances.


A particularly lucrative period in terms of medals was at the Pyeongchang Olympic Games. After the disqualification of Korea's Choi Min-jeong in the 500m, Kim won the bronze medal. There followed a horde of hatred towards her on social media. This did not prevent Kim from getting her hands on medals with a silver medal in the 1000m and a bronze in the 1500m. The Olympic Games have allowed Kim to shine internationally.

After the Olympic Games, there was the World Championships in Montreal. With a bronze medal in the 1500m, a 5th place in the 500m and 3000m and a 9th place in the 1000m, Kim Boutin climbed to 7th place in the final rankings.

With all these results, it goes without saying that Boutin will now lead the new generation of women's short track speed skaters in Canada as veterans Marianne St-Gelais and Valérie Maltais have retired from short track. Therefore, we are asking ourselves: What does the season 2018-2019 holds for Kim Boutin? We can not wait to see her in action! And you, what do you think ?

25 avril 2018

Guide d'achat pour la saison en roues alignées


L’été est à nos portes ce qui veut dire que la saison de roues alignées débute également. Pour ceux qui désirent débuter le patinage de vitesse à roues alignées, il peut parfois être difficile de se retrouver au travers toutes les options possibles. Alors que sur la glace une paire de patins est composée essentiellement d’une paire de bottines et d’une paire de lames, des patins à roues alignées sont composées de plusieurs parties. Ce présent article vise donc à vous guider dans l’achat d’une paire de patins. Toutes les composantes d’une paire y seront décrites.


Texte: Marc-Antoine Caron de  Marchands de vitesse
En collaboration avec Passion/Patin/Vitesse
Photos: Carl Savard et stock photos

Les bottines
Les bottines sont une partie importante d’une paire de patins. Il est important de comprendre qu’une paire de bottines de roues alignées possèdent des caractéristiques qui lui sont propres et qui la différencient d’une bottine de courte piste. D’abord, une bottine de roues alignées est plus basse sur la cheville par rapport à une bottine de courte piste afin de permettre une plus grande latitude à notre cheville. Sur une longue distance où nous patinons essentiellement en ligne droite, il n’est pas nécessaire d’avoir un support aussi haut sur la cheville qu’en courte piste. De plus, la bottine de roues alignées est plus résistante en général qu’une bottine de courte piste étant donné que nous patinons sur l’asphalte qui abîme plus rapidement une bottine. Ensuite, plus nous monterons dans la gamme, plus la bottine sera rigide et plus elle sera légère grâce à une fibre de carbone de meilleure qualité. 

Finalement, une bottine de roues alignées aura généralement un espacement entre les deux points d’appuis de 195mm. C’est important à savoir puisque ce n’est pas le même qu’une bottine de courte piste qui est de 165mm. Ce ne sont donc pas tous les châssis qui pourront faire sur une bottine courte piste. Sachez par contre qu'il est possible de mettre des roues sur vos bottines de courte piste comme vous le verrez plus tard.


Les châssis
Nous en sommes maintenant à la deuxième partie d’une paire de patins à roues alignées soit les châssis. Il en existe une très grande quantité avec de nombreuses options. Pour s’assurer d’avoir un châssis qui nous convient, il faut d’abord vérifier l’espacement. Si vous avez une bottine qui est spécifique au patinage de roues alignées, la norme est de 195mm. En temps normal, il est très facile de trouver cette donnée dans la description des produits. Si au contraire vous avez des bottines de courte piste, elles auront un espacement de 165mm. Il existe très peu de modèle de châssis qui conviennent à cet espacement. Le Vector de MapleZ et le Neo Transformer de Cadomotus en sont deux exemples à prix abordable. Ensuite, il est important de savoir le nombre de roues et la grandeur des roues désirés. Plus les roues seront grandes, plus les patins seront rapides, par contre plus ils seront lourds ce qui peut créer de la fatigue et plus vous serez haut sur vos patins ce qui peut être plus difficile pour les patineurs ayant les chevilles faibles. Les combinaisons les plus communes sont 4 roues de 100mm, 4 roues de 110mm ou bien 3 roues de 125mm. Tout comme les bottines, un châssis plus haut de gamme sera plus rigide et plus léger.

Les roues
Outre la grandeur des roues, la dureté des roues est une caractéristique à prendre en considération. Il existe deux échelles de dureté des roues. Certaines compagnies utilisent un chiffre dans suivi de la lettre « a » du genre « 85a » et d’autres l’échelle de « Firm » à « XX-Firm ». Plus une roue est dure, plus elle sera rapide, mais il y aura plus de vibrations qui se rendront à vos pieds et elle aura moins d’adhérence. En général, pour une utilisation sur l’asphalte, les roues « 84a » ou « 85a » et les roue « Firm » ou « X-Firm » seront privilégiées.

Roulements et Espaceurs
Finalement, lors de l’achat d’une nouvelle paire de patins, il est important de choisir des roulements à billes. Il en faut deux par roue. La majorité des patineurs se contenteront de roulements qui respectent la norme Abec 7 est les remplaceront lorsqu’ils seront usés. La marque Bones offre également d’excellents roulements à un excellent prix. Il existe pour ceux qui recherche la performance ultime des roulements avec des billes de céramiques qui sont plus dispendieux. Les personnes qui les utilisent, prennent généralement le temps de les nettoyer au lieu de les remplacer. Les espaceurs viennent quant à eux se placer entre les deux roulements d’une roue. Ils sont généralement inclus à l’achat de châssis.

N’hésitez pas à nous contacter et nous poser vos questions afin de vous assurer d’avoir les patins qui vous conviennent le mieux! 

Buying guide for the inline season


Summer is coming and the inline season too. When you want to buy a pair of inline speed skates for the first time, it might be hard to find a way between all the possible options. While the ice speed skates have essentially two parts, the boots and the blades, the inline speed skates have much more parts to consider. This article will guide you through the buying process of a pair of inline speed skates.


By Marc-Antoine Caron from  Marchands de vitesse
In collaboration with Passion/Speed/Skating
Photos by Carl Savard and stock photos

Boots
The boots are an important part of a pair of skates. It is important to understand that a pair of inline boots have its own characteristics and are different from short track boots. First, an inline boot is lower on the ankle than a short track boot. It gives more latitude to our ankles. Since we skate long distances with practically no corners, we don’t need as much support on the ankle than short track skaters. In addition, the inline boots are generally more resistant given that we skate on asphalt most of the time. Then, the more you pay for a pair of boots, the more it will be rigid and light because of the highest quality of carbon used. 

Finally, the inline boot has generally a 195mm spacing between its two points of support. It is important to know it because it is not the same as a short track boot which has a 165mm spacing. Not every frame will fit a short track boot however it is possible to put wheels on it as you will see later.


Frames
The frame is the second part of a pair of inline skates. There are many type of frames on the market with many different options. To be sure to have the right frame, we need to verify the spacing of the frame. As I wrote earlier if you have an inline boot the norm is 195mm. Normally, it is easy to find this information in the description of the products. On the contrary, if you have a short track boot, you will need a frame with a 165mm spacing. There are few models with this spacing. The MapleZ Vector and the Cadomotus Neo Transformer are two good examples. In addition, it is important to know the number of wheels and the size of wheels you want. The bigger the wheels will be, the faster they will be. On the other hand, they will be heavier which can cause fatigue and they will be higher which can be a challenge for the skaters with weaker ankles. The more common combination are four wheels of 100mm, four wheels of 110mm or three wheels of 125mm. A more upscale frame will be more rigid and lighter.

Wheels
Despite the size of the wheels, hardness of the wheels is an important thing to consider. There are two ways to measure the hardness of a wheel. Some companies will use a number followed by the letter “a” like “85a” and others will use the scale “Firm” to “XX-Firm”. The harder the wheel, the faster it will be, but it will also make you feel more vibrations caused by the road and it will have less adherence. Generally, if you skate on asphalt, the “84a” or “85a” wheels and the “Firm” and “X-Firm” wheels will be the best.

Bearings and Spacers
Finally, when you buy a new pair of skates, it is important to choose the bearings you want. You need two bearings for each wheel. Most of the skaters will use Abec 7 bearings and will replace them when needed. The company Bones offer excellent bearings at an very good price too. For the ones looking for the ultimate performance, there are ceramic bearings. They are more expensive and you will probably want to clean them few times before replacing them. The spacers come between the two bearings and they are normally included with the frames.

Do not hesitate to contact us for more advices and to be sure to have the right skates for you!

23 avril 2018

Geisingen 2018: Entrée réussie pour Bart Swings, la gloire de Sandrine Tas se poursuit

Bart Swings et Sandrine Tas ont remporté la troisième Coupe d’Europe de la saison qui se déroulait à Geisingen en Allemagne cette fin de semaine.

Par Jackob Savard
Photos: Thomas Wendt (@freddyrace)

Bart Swings et Sandrine Tas, tous deux de Powerslide, se sont imposés devant un grand nombre de champions du monde pour l’emporter au classement cumulatif de l’Arena Geisingen international 2018.

Swings réussit son entrée
Le multiple champion du monde Bart Swings, qui en était à sa première compétition de la saison sur roues après sa médaille récoltée aux Jeux de Pyeongchang sur la glace, a fait preuve de constance en se positionnant dans le top 10 de chacune des distances ce weekend pour l'emporter au général. Sa meilleure performance de la compétition a été une troisième position à la course à élimination.

De Souza est passé près
Le Français Elton de Souza est passé bien près de remporter le classement cumulatif de la compétition. Une malencontreuse chute lors de la course à élimination lui a retirée son avance dans le classement. Malgré la petite déception en ce qui a trait au cumulatif, de Souza a patiné vers une fracassante victoire au 200m lancé et a aussi récolté une belle troisième position au 500m. «Second avec une chute ça pourrait être pire», a déclaré le sympathique Français quelques heures après la fin de la compétition. Il sera à surveiller le weekend prochain à Gross-Gerau.



Sandrine Tas presque parfaite
La Belge Sandrine Tas a remporté une deuxième Coupe d’Europe de suite en l’emportant sur 3 des 4 distances au programme. Elle s’est imposée au tour lancé, au 500m et à la course à point en plus de terminer deuxième lors de la course à élimination.

Mendoza aux trousses de Tas
La Colombienne représentant Cado Motus Daniela Mendoza a obtenu d'excellents résultats ce weekend et a terminé au deuxième rang du cumulatif. Elle a été la seule à vaincre Sandrine Tas dans une course en la devançant à la course à élimination dimanche.

Saul Herreno et Daniel Niero en forme
Le Colombien Saul Herreno et l’Italien Daniel Niero ont montré de belles choses dans les longues distances en remportant respectivement la course à point et la course à élimination. Herreno a effectué une course à points très impressionnante en étant dans l'échappée pour une bonne partie de la course et en amassant 21 points. Niero s'est imposé au dernier tour de la course à élimination pour conclure la compétition. Ses coéquipiers Diogo Marreiros, Gary Hekman et Luc ter Haar ont fait de l'excellant travail tout au long de la course pour le positionner.


La majorité de ces patineurs se retrouveront le weekend prochain au légendaire Critérium de Gross-Gerau pour la quatrième manche de la coupe d’Europe.

Assurez-vous de suivre notre page Facebook pour ne rien manquer des prochaines compétitions de roller!

Geisingen 2018: Successful entry for Bart swings, the glory continues for Sandrine Tas


Bart Swings and Sandrine Tas won the overall classification of the third European cup that was held in Geisingen, Germany.

Par Jackob Savard
Photos: Thomas Wendt (@freddyrace)

Bart Swings and Sandrine Tas, both from Powerslide, won the overall rankings over a big number of world champions at the 2018 edition of the Arena Geisingen international.

A successful entry for Swings
The Belgian Bart Swings, who was racing in his first inline competition of the season after winning a medal on the ice in Pyeongchang, was consistent this weekend and left Geisingen with the overall victory. His best performance was a third place in the elimination race.

De souza was close from victory
Elton de Souza from France was really close to win the overall classification. An unfortunate fall in the elimination race took him out of contending for the title. Even if it’s a little deception for him not to win the overall ranking, de Souza raced to an awesome first position in the 200m Dobbin sprint and a third place in the 500m. “Second with a fall, that could’ve been worst” said the French skater after the competition. Elton could get some great results in the next competitions and you should definitely keep an eye on him.





Sandrine Tas was near perfect
Sandrine Tas from Belgium won a second European cup in a row as she won 3 of the 4 distances this weekend. She won the 200m Dobbin sprint, the 500m, the points race and finished second in the elimination race.

Mendoza, the only strong opposition for Tas
Daniela Mendoza from Colombia who’s representing Cado Motus had good results this weekend and finished second overall. She was the only skater who was able to beat Sandrine Tas in a race as she finished ahead of her in the elimination race on the last day of racing.

Saul Herreno and Daniel Niero are in good form
Colombian Saul Herreno and Italian Daniel Niero showed good things in the long distances as they respectively won the points race and the elimination race. Herreno raced an awesome points race as he was in the breakaway for the majority of the race and was able to get 21 points. Niero executed a fast sprint in the last lap of the elimination race to win it. Diogo Marreiros, Gary Hekman and Luc ter Haar did a great job to help their Italian teammate keep a good position in the pack. Make sure to look out for them in the next few competitions.


The majority of these skaters will be racing at the Gross-Gerau Kriterium next weekend for the fourth European cup of the season.

Make Sure to follow our facebook page to not miss any of our inline speed skating content!

18 avril 2018

L'Union néerlandaise de patinage réagit


L'Union néerlandaise de patinage a annoncé la création d’un groupe d’entraînement d'élite en vue de la saison 2018-2019 en réaction aux difficultés qu'éprouvent plusieurs patineurs à avoir le support d'une équipe professionnelle pour la prochaine saison.

Par Jackob Savard
Photo: Schaats Foto’s

Alors que plusieurs équipes professionnelles comme Team Justlease, Team Afterpay et probablement Team Plantina se retirent du patinage de vitesse, plusieurs champions du monde et champions olympiques se retrouvent sans commanditaire ni centre d’entraînement pour la saison à venir.

L’Union de patinage néerlandaise a été proactive et a confirmé la création d’un groupe de 6 à 12 patineurs de haut calibre pour leur permettre de débuter leur préparation pour la prochaine saison. Parmi les grands noms sans équipe, on retrouve la quintuple championne olympique Ireen Wust, la championne olympique et championne du monde sprint Jorien ter Mors, le champion du monde Kai Verbij et l’étoile montante et champion néerlandais sprint Dai Dai Ntab.

C’est une solution temporaire mais nécessaire a expliqué le directeur technique de l’Union de patinage néerlandaise. Ils espèrent tout de même que de nouveaux commanditaires entreront dans la danse sous peu pour recréer des équipes. Pour le moment, Jumbo et Clafis sont les deux seuls équipes restantes.

The Dutch skating union reacts


The Dutch skating union announced the creation of a training group for the skaters who aren't sponsored yet for the 2018-2019 season.

By Jackob Savard
Photo: Schaats Foto’s

Since a lot of professional skating team like Justlease, Afterpay and probably Plantina will not sponsor speed skaters anymore, a lot of champions are now alone with no sponsor nor coach nor training center for the next season.


The Dutch skating union confirmed the creation of an elite training group that will welcome 6 to 12 skaters to helped them prepare for the next season. Five times olympic champion Ireen Wüst, olympic champion and world sprint champion Jorien ter Mors, world champion Kai Verbij and Dutch sprint champion Dai Dai Ntab are some of the skaters who could join this group as they have no team for the moment.


It’s a temporary but necessary solution. The executives of the Dutch skating union said they are hoping for some sponsors to get involve in the speed skating world and create new teams as fast as possible. At the moment, Jumbo and Clafis are the only two remaining professional teams in the Netherlands.