avril 2019 ~ Passion/Patin/Vitesse - Passion/Speed/Skating

Discover the 2019-2020 short track international calendar

Upcoming season news in short track

Nos autres adresses / Our other spaces

Venez nous rejoindre! / Come and join us!

Pages

30 avril 2019

Rijhnen and Tas won the 2019 Gross-Gerau Kriterium


Germany's Felix Rijhnen and Belgium's Sandrine Tas, both representing Powerslide, won the 2019 Gross-Gerau Kriterium last weekend in Germany.

By Jackob Savard
Photo: Thomas Wendt (@fredyrace)

The classic Gross-Gerau Kriterium was raced under difficult weather conditions going from rain to hail and then sun. Powerslide's skaters Felix Rijhnen and Sandrine Tas won the overall rankings of the Kriterium that included a 500m, a 5000m points race and an elimination race. A sprint cup was also raced on day 1 with a 300m Time Trial.


Rijhnen on top on home soil
Marathon world champion Felix Rijhnen was at home this weekend in Gross-Gerau, Germany. He took advantage of it and won the overall ranking of the Kriterium for the first time in his career. His 8th place on 500m added to his win in the points race and his 2nd place in the elimination race was enough to take the title. His Powerslide teammate Bart Swings, who dominated the Trophée des 3 pistes last weekend, finished 2nd overall this weekend finishing 3rd in all three distances in Gross-Gerau. Argentina’s Santiago Roumec, who's best results was a 2nd place in the points race, completed the overall ranking podium. Italian Giuseppe Bramante and Swiss Livio Wenger concluded in 4th and 5th place respectively.

Other performances from this weekend need to be highlighted such as Diogo Marreiros' strong win in the elimination race where team Bont put on a perfect lead out strategy. In the sprint events, Venezuelian Jhoan Guzman Bitar and German Simon Albrecht respectively won the 500m and the 300m time trial showing great speed despite the difficult weather.

A perfect Kriterium for Sandrine Tas
Belgian Sandrine Tas continued her domination of the ladies’ european circuit winning all three distances of the 2019 Gross-Gerau Kriterium. Just behind her in the overall ranking was Germany's Mareike Thum skating for team Arena Geisingen. Thum was the closest rival of Tas in the long distances finishing 2nd two times. Larissa Gaiser, one of Thum’s teammates, took the 3rd rank in the overall classification in front of Argentina’s Rocio Berbel and German Josie Hoffman who took 4th and 5th. Argentina’s Maria Victoria Rodriguez Lopez, who skated in the long track speed skating sprint championships in Heerenveen last season, won the 300m time trial last weekend in Gross-Gerau.

The inline speed skating community is currently touched by a sad event. All our thoughts goes out to French skater Joséphine Alliaud who’s currently on an hospital bed trying to recover from a severe fall in a training last Friday.

You can browse the full results HERE

Don't forget to subscribe to our newsletter, follow our Facebook page, our Instagram account and our Twitter account for daily news and results about speed skating.

Rijhnen et Tas remportent le critérium de Gross-Gerau 2019


L’Allemand Felix Rijhnen et la Belge Sandrine Tas tous deux de Powerslide, ont remporté le critérium de Gross-Gerau 2019 qui se déroulait le weekend dernier en Allemagne.

Par Jackob Savard
Photo: Thomas Wendt (@fredyrace)

Le critérium de Gross-Gerau 2019 a été coursé avec une température difficile alternant entre de la pluie, de la grêle et du soleil. Les patineurs de Powerslide Felix Rijhnen et Sandrine Tas ont remporté le classement général de ce critérium qui inclut un 500m, une course à points et une cours à élimination. Un 300m contre-la-montre a aussi eu lieu au premier jour de course, mais il ne comptait pas pour le classement général.


Rijhnen au sommet à domicile
Le champion du monde en titre du marathon Felix Rijhnen était à domicile cette fin de semaine à Gross-Gerau. Il en a profité de la meilleure des façons en s’imposant au classement général. Sa 8e position sur 500m jumelée à sa victoire à la course à points et sa 2e position à la course à élimination lui ont assuré les grands honneurs. Son coéquipier Bart Swings, fort d’une victoire au Trophée des 3 pistes la semaine dernière a pris le 3e rang lors des trois distances de la fin de semaine ce qui lui a valu le 2e rang cumulatif. L’Argentin Santiago Roumec, qui a eu comme point fort une 2e position à la course à points, a pris le 3e rang cumulatif. L’Italien Giuseppe Bramante et le Suisse Livio Wenger ont respectivement pris le 4e et 5e rang.

D’autres performances sont aussi à signaler. Notamment celle du Portugais Diogo Marreiros qui a remporté la course à élimination lors de la journée de dimanche grâce à une stratégie parfaite de l’équipe Bont. Lors des sprints, le Vénézuélien Jhoan Guzman Bitar et l’Allemand Simon Albrecht ont respectivement remporté le 500m et le 300m contre-la-montre. Ils ont tous deux atteint des pointes de vitesse impressionnantes malgré la  température parfois capricieuse du weekend.

Critérium parfait pour Tas
La Belge Sandrine Tas a poursuivi sa domination chez les femmes en gagnant les trois distances du critérium 2019, lui assurant ainsi la victoire au classement général. L’Allemande Mareike Thum, qui patine pour l’équipe de l’Arena Geisingen, a terminé au 2e rang cumulatif terminant juste derrière Tas dans la course à points et dans la course à élimination en plus de prendre le 6e rang sur 500m. Larissa Gaiser, l’une des coéquipières de Thum, a pris le 3e rang cumulatif. Au 4e et au 5e rang, on retrouve l’Argentaine Rocio Berbel et l’Allemande Josie Hoffman. Lors du 300m contre-la-montre, Maria Victoria Rodriguez Lopez d’Argentine s’est imposée pour remporter la sprint cup. Rodriguez Lopez a participé aux Championnats du monde sprints en longue piste la saison dernière à Heerenveen.

Le monde du roller est présentement touché par un difficile événement. Toutes nos pensées vont à la patineuse française Joséphine Alliaud, présentement sur un lit d'hôpital à tenter de retrouver des sensations dans ses jambes à la suite d'une sévère chute survenue à l'entraînement vendredi dernier.

Pour les résultats complets du critérium, cliquez ICI

Assurez-vous de vous abonnez à notre infolettre, de suivre notre page Facebook, notre compte Instagram et notre compte Twitter pour ne manquer aucune nouvelle sur le patinage de vitesse.

25 avril 2019

Un sans faute pour Bart Swings au Trophée des 3 pistes

Le légendaire Trophée des 3 pistes se tenait le weekend dernier en France.

Par Jackob Savard

Certains des meilleurs patineurs mondiaux prenaient part à ce tournoi tenu sur trois pistes différentes soit Pibrac, Valence d’Agen et Gujan-Mestras en trois jours. Les patineurs aspirants au trophée se devaient d'offrir de bonnes performances lors des six épreuves au programme soit le 5000m, le 3x3000m, le 3000m, la course à élimination, le 1000m et le 10000m à primes.


Bart Swings parfait
Le Belge Bart Swings a été tout simplement parfait lors de la compétition masculine remportant les six épreuves au programme de la compétition. L’armada Powerslide de Valentin Thiebault, Felix Rijhnen et Timothy Loubineaud a été en contrôle du début à la fin du weekend pour mener leur leader à l’arrivée sans trop d'embuches. Swings complétait à chaque fois avec un sprint parfait. Il s’agissait de la première fois que Swings remportait le tant convoité Trophée des 3 pistes. Au classement cumulatif, le Français Nolan Beddiaf qui représente EOSKATES a terminé au deuxième rang en terminant deuxième cinq fois sur six durant le weekend. Au troisième rang, on retrouve le Portugais Diogo Marreiros de Bont qui a été fumant depuis le début de la saison. Marreiros semblait un peu moins à l’aise ce weekend que sur les pistes de Lagos et de Geisingen plus tôt cette saison, mais il a tout de même montré de belles choses lors de la fin de semaine. Timothy Loubineaud de Powerslide a pris le 4e rang et Victor Aerts du club de Valence le 5e.

Chaude lutte à quatre chez les dames
Du côté féminin, la lutte a été chaude jusqu'à la toute fin alors que les quatre premières patineuses ont terminé avec 16,17,18 et 19 points. Au terme des six distances, c’est la jeune Marie Dupuy, à sa première année chez les seniors, qui a terminé au sommet du classement. La patineuse représentant EOSKATES a terminé dans le top 6 de chaque distance et en a remporté trois. Juliette Pouydebat représentant son club Pibrac a pris le deuxième rang, Marine Lefeuvre d’EOSKATES le troisième et la Colombienne Aura Quintana le quatrième. Notons la belle performance de Mathilde Pedronno de Bont qui a pris le cinquième rang cumulatif. La jeune patineuse fut l’une des plus redoutables de la fin de semaine. Elle a remporté une distance et terminé troisième à deux reprises, mais un léger manque de constance l'a écarté de la course à la victoire au classement général.

Deux épreuves originales spectaculaires
Outre les performances exceptionnelles des patineurs, deux épreuves originales ont contribué au spectacle du Trophée des 3 pistes 2019. Une épreuve de 3x3000m a été coursée en soirée à Pibrac au premier jour. Le cumulatif des résultats des trois 3000m formait le classement de la distance. A chaque manche, une tranche de patineurs était éliminée selon leur classement à l’arrivée, pour aboutir à 20 patineurs au départ de la dernière manche. Le spectacle était au rendez-vous avec de nouvelles stratégies et des sprints massifs dans chacune des rondes. Pour conclure la compétition, un 10000m avec prime a été disputé sous le même principe qu’une course à points mais avec des prix en argent chaque 5 tours. Les patineurs se sont prêtés au jeu et ont bataillé pour les primes.

Vous pouvez retrouver les résultats finaux masculins ICI
Vous pouvez retrouver les résultats finaux féminins ICI

La prochaine compétition majeure en roller sera le Critérium de Gross-Gerau qui se tiendra le weekend prochain en Allemagne.



Assurez-vous de vous abonnez à notre infolettre, de suivre notre page Facebook, notre compte Instagram et notre compte Twitter pour ne manquer aucune nouvelle sur le patinage de vitesse.

Perfect weekend for Bart Swings at the Trophée des 3 pistes 2019

The legendary Trophée des 3 pistes was held last weekend in France.

By Jackob Savard

Some of the best inline skaters in the world took part in the classic Trophée des 3 pistes last weekend, a three days competition held on three different tracks in France. The aspiring Trophy winners had to perform well in six events. (5000m, 3x3000m, 3000m, elimination race, 1000m and 10000m with cash bonuses).


Bart Swings unbeatable
Belgian Bart Swings skating for Powerslide was simply perfect all weekend long winning all six events of the competition. The Powerslide train of Valentin Thiebault, Felix Rijhnen and Timothy Loubineaud controlled the pack and safely brought their leader to the sprint in every race. Swings always ended the work with uncatchable accelerations to confirm his wins. It was Swings’ first victory at the Trophée des 3 pistes. In the overall ranking, Nolan Beddiaf from EOSKATES finished 2nd as he collected five 2nd place results during the six events of the weekend. Diogo Marreiros who has been one of the best skaters in the world this season finished 3rd. He seemed less in control in the tactical tracks of Pibrac, Valence and Gujan-Mestras then in Lagos or Geisingen but was still really strong.  Timothy Loubineaud from Powerslide and Victor Aerts from Valence finished 4th and 5th.

Tight fight in the ladies’ competition
On the ladies’ side, it was tight untill the last race as the first four skaters finished with 16, 17, 18 and 19 points. After six distances, young Marie Dupuy from EOSKATES won the overall classification. Dupuy, who is skating in her first senior year, got top 6 in every races and won three of them. Juliette Pouydebat from Pibrac took the 2nd overall position, Marine Lefeuvre from EOSKATES the 3rd and Colombian Aura Quintana the 4th. Mathilde Pedronno from Bont, also at her first year in the senior category, took the 5th place winning one distance and finishing 3rd twice. A little lack of consistency hurt her for the overall victory, but she was very strong.

Two original events made the show
Adding to the awesome performances of the skaters, two original events contributed in making the 2019 Trophée des 3 pistes a spectacular competition. A 3x3000m event was raced on the first day in Pibrac. The combined results of the three 3000m would crown a winner for the distance, but every round, a number of skaters were eliminated based on their result to have a third round with only 20 skaters. It was a crazy event that showcased new strategies and massive sprints. To end the competition, the last race was a 10000m with prize money every 5 laps, a bit like a points race but with money. Both these events helped the Trophée des 3 pistes being exciting once again this year.

You can browse the men’s results HERE
You can browse the ladies’ results HERE

The next major inline speed skating event of the season is the Gross-Gerau Kriterium that will be raced next weekend in Germany.

Don't forget to subscribe to our newsletter, follow our Facebook page, our Instagram account and our Twitter account for daily news and results about speed skating.

22 avril 2019

Longue vie aux Championnats toutes distances


L’Union internationale de patinage a récemment partagé son calendrier des championnats pour les prochaines saisons. Plusieurs fans, patineurs et personnalités du sport ont partagé leurs opinions à propos du fait que les Championnats du monde toutes distances ne seraient plus disputés de façon annuelle. Voici le calendrier en question:



Comme plusieurs personnes, l’équipe de Passion/Patin/Vitesse est d’avis que les Championnats toutes distances devraient rester un événement annuel et que faire autrement serait une mauvaise chose pour le patinage de vitesse. Pour vous donner un compte rendu plus complet de notre opinion, nous nous sommes alliés avec des membres actifs de la communauté du patinage de vitesse et du mouvement #LongLiveAllround.

Jackob Savard, rédacteur au Passion/Patin/Vitesse
Étant donné que les Championnats toutes distances font partie de mes événements préférés, je suis évidemment déçu de voir cette direction être prise par l’ISU. Les Championnats toutes distances ont été coursés à chaque saison depuis 1893, excepté lors des deux guerres mondiales. Penser qu'il n’y aura pas de Championnats toutes distances en 2021 me rend triste, mais ce qui me dérange le plus est le fait qu'au lieu de tenter de rendre cet événement plus attrayant pour les patineurs et les fans, l'ISU a simplement décidé d'accélérer sa mort.

Maria Dalton, rédactrice au Passion/Patin/Vitesse
Je suis moi-même déçue, comme plusieurs autres amateurs de patinage de vitesse, des changements apportés aux Championnats du monde toutes distances. L'ISU devrait logiquement considérer l’opinion des spectateurs et des fans, mais ce qui est encore plus frappant est que les dirigeants continuent d’ignorer l’opinion des patineurs. Sven Kramer a récemment discuté la possibilité de mettre sur pied une compétition toutes distances commerciale à Heerenveen, une chose pour laquelle un grand nombre de patineurs aurait démontré de l'intérêt. Je suis inquiète que l'ISU soit de moins en moins en contact avec ses athlètes et ses fans actuels pour essayer d’améliorer la commodité grand public de ses événements. Je ne comprend tout simplement pas comment l'ISU peut ignorer ses plus grandes vedettes.

Julia Helgasson (@JuliaHelgasson)
Je viens d’Estonie, un pays où le patinage n’est pas aussi bien ancré qu'au Pays-Bas ou en Norvège, mais ça ne veut pas dire que le sport n’a pas une place importante dans notre pays. Je pourrais évidemment parler d’à quel point les Championnats toutes distances sont importants et référer aux traditions. Je pourrais aussi parler de l’importance structurelle et technique de ces championnats pour la survie du patinage de vitesse longue piste comme nous le connaissons actuellement, mais je préfère amener mon point en donnant l’exemple de mon pays. Plus particulièrement, j’aimerais discuter de pourquoi un très faible nombre de patineurs estoniens tentent leur chance lors de compétitions toutes distances. Pour pouvoir être compétitifs contre des nations comme les Pays-Bas et la Norvège lors de tels championnats, l’Estonie se doit d’y retirer quelque chose en retour comme acquérir de l'expérience, y développer un style ou des stratégies lorsqu'ils y participent. Si l’on considère que les patineurs se doivent d’acquérir cette expérience en compétition internationale contre des patineurs des autres pays, il faut donc prendre en considération le nombre de fois que la plus longue distance (10 000m pour les hommes et 5000m pour les femmes) est coursée chaque saison avant les Championnats toutes distances: deux fois par année. Le manque de rivalité constante tue la nécessité de s’améliorer et de s'entraîner pour ces distances et donc, pour les Championnats toutes distances. Cela étant dit, l'ISU n’améliore aucunement la situation en éliminant l’aspect annuel de ces championnats. Avec le manque de constance, vient le manque de nécessité de s’entraîner pour les championnats. Dans cette situation, l'ISU n’aura même plus besoin d’apporter d’autres changements à ses communications pour enlever cette compétition: les patineurs eux-même seront laissés sans motivation de devenir des patineurs toutes distances et ce type de championnat disparaîtra avec le temps. C’est un processus “naturel” lancé par l'ISU.

SkatingSource (@SkatingSource)
En général, j’aimerais que les Championnats toutes distances demeurent une compétition annuelle, principalement à cause de la tradition de l’événement et du support des amateurs et des patineurs. Je pense qu'il est important pour l'ISU d’écouter ses patineurs et ses fans, tout en continuant d'innover (ce qui n’est pas toujours facile à combiner). Depuis l’annonce, plusieurs personnes incluant des athlètes sont frustrés, ce qui est rarement une bonne chose.


Update Skate (@Update_Skate)
Le problème majeur est ce que j’appel le piège de l'ISU. Ce piège est applicable aux Championnats toutes distances et au 10 000m. Pour faire court, l'ISU décide d’organiser de moins en moins de ces deux événements, avec de moins en moins de patineurs pouvant y participer. Ensuite, ils font la conclusion suivante: moins de patineurs sont intéressés par ces événements, organisons-les encore moins souvent. C’est un cercle vicieux. L'Union internationale devrait supporter les racines de leur sport et ne pas perdre une partie de leurs fans actuels, pour en amener de nouveaux. Autre que les championnats du monde, le patinage de vitesse longue piste n’a pas d’événement classique. Si de moins en moins de championnats sont disputés, le longue piste deviendra tranquillement un sport que les gens regardent aux quatre ans, aux olympiques d’hiver. Les championnats toutes distances devraient être supportés et non détruits par l'ISU. Ce championnat devrait être une compétition à laquelle tout le monde veut participer, mais présentement, plusieurs patineurs qui pourraient y exceller n’y participent même pas. L'ISU devrait regarder POURQUOI des patineurs comme Denis Yuskov, Peter Michael et les Coréens ne participent pas et s’assurer que la prochaine fois, tout le monde le fasse, au lieu de conclure à tort que les Championnats toutes distances ne sont plus populaires.

Nous pensons que notre message doit être entendu partout sur la planète, pour faire une différence et vous pouvez nous aider à le propager.

Merci de considérer partager cet article au plus de personnes que vous le pouvez et assurez-vous de vous abonnez à notre infolettre, de suivre notre page Facebook, notre compte Instagram et notre compte Twitter pour être les premiers informés des avancements sur le sujet.

Et vous qu’en pensez-vous? N’hésitez pas à nous écrire ou a utiliser le #LongLiveAllround sur twitter pour faire entendre votre opinion.

Longue vie aux Championnats toutes distances!